Businessbooksummariesreview.com

Les choristes

quelques ann?es apr?s la seconde guerre mondiale dans un pensionnat pour gar?ons difficiles nomm? ?fond de l’?tang? Les pensionnaires, ?g?s de 10 ans, ont atterri pour diverses raisons dans ce pensionnat. Certains ? la suite de renvois du syst?me scolaire classique, d’autres parce qu’ils sont orphelins de guerre.Nous d?couvrons l’endroit en m?me temps que le nouveau surveillant, Cl?ment Mathieu (G?rard JUGNOT qui vient d’y ?tre mut?. L’accueil n’est pas des plus chaleureux. Un incident grave arrive quelques instants seulement apr?s que Mathieu soit arriv? et il est tout de suite confront? aux m?thodes muscl?es du directeur (Fran?ois Berl?ant). Le principe de la maison se r?sume en deux mots : ?action – r?action? c’est-?-dire que chaque erreur ? la discipline venant des ?l?ves est imm?diatement suivi d’une punition.Le personnel est rare. Un surveillant (Kad Merad, formidable), un gardien un infirmier un vitrier et un seul professeur, le directeur assurant lui-m?me la moiti? des cours. Cette petite ?quipe semble vraiment soud?e autour de son chef autoritaire et adh?rer aux principes d’?ducation pr?sent?s comme les seuls capables de produire des r?sultats aupr?s de gamins indisciplin?s. Cl?ment Mathieu est un pion compl?tement sur la lune, et en plus c’est son premier poste de surveillant. Avant il enseignait la musique dans un ?tablissement priv?. Il ne connaissait rien a ces m?thodes : tout lui ?tait ?tranger et en plus il avait du mal ? s’adapter.Mais tr?s vite, il va d’adapter.Ses dons artistiques et son humour lui permettront de s’imposer aupr?s des ?l?ves. Sa tol?rance et ses qualit?s de n?gociateur ont eu plus d’effet que les coups et les sanctions disciplinaires. Les personnages sonnent tr?s juste, et tous les acteurs ont leurs places. Ils t?tonnent, ? la poursuite de leur r?ve (les palmes acad?miques pour le directeur, une carri?re musicale pour Mathieu). Et m?me ceux qui atteignent une certaine r?ussite gardent des peines et des regrets. Les rebondissements, en particulier ? la fin, ?vitent un d?nouement trop facile o? les ? bons ? triompheraient, o? les ? m?chants ? seraient punis et o? les enfants perdus seraient sauv?s. La conclusion n’est pas enti?rement optimiste. Pas de ? happy end. Ce n’est pas triste non plus, ni compl?tement pessimiste mais on sort de la salle avec une petite amertume au fond de la gorge.?Les choristes? s’imposent comme un joli film, fort bien r?alis?. il ne nous apprend rien mais il a le m?rite de nous rappeler qu’il faut toujours regarder nos enfants – et plus g?n?ralement tous ceux qui nous entourent, adultes compris – sans pr?jug?s mais au contraire en esp?rant d’eux le meilleur.Je vous conseille d’aller voir ce film si il passe dans votre pays, ? PARIS, il a eu un succ?s fou, je vous laisserez dans le doute, et l’envie d’aller lorsqu’il passera chez vous et si vous avez la possiblit? d’acheter le DVD allez yPHILIPPE JUGNOT est un grand acteur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *